Le Cambodge : entre diversité et humanité

Le Cambodge est un pays d’Asie du Sud Est, frontalier de la Thaïlande, du Laos et également du Vietnam. Sa superficie est de 181 035 kilomètres carré. La capitale est Phnom Penh. Le Cambodge est une monarchie, dirigée par le roi Norodom Sihamoni. La monnaie officielle est le Riel, mais le dollar est largement utilisé. En ce qui concerne la population, le pays concentre près de 15 millions d’habitants. La religion dominante reste le bouddhisme. Les principales activités économiques du Cambodge sont : l’agriculture, la confection et le tourisme. En ce qui concerne le tourisme, nous pouvons relever un site touristique très connu et visité : le site archéologique d’Angkor. Ce site réunit des ruines de l’une des anciennes capitales de l’Empire Khmer. En acceuillant plus d’un million de visiteurs par an, Angkor est la principale attraction touristique du pays.

En outre, le Cambodge est un pays regroupant un grand nombre de traditions et de coutumes. Comme nous l’avons vu auparavent, le bouddhisme est au coeur de croyances, cette religion va de paire avec les croyances concernant la réincarnation. Les cambodgiens sont aussi très axés sur les superstitions. Concernant la culture culinaire, cette dernière est similaire à la cuisine thaïlandaise mais en moins épicée. Elle a aussi été influencée par la cuisine française lors du protectorat. L’une des spécialités typiques est le prahok : une pâte à base de poisson salé fermenté et concassé.

Le Cambodge, malgré sa diversité culturelle et ses paysages paradisiaques, est un pays très pauvre. En effet, un tiers de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. Le pays concentre une grande disparité entre les milieux urbains et ruraux. La malnutrition est bien présente. L’espérance de vie est de 62 ans. Les causes de cette faible espérance de vie sont multiples. Parmi elles, nous retrouvons le SIDA, le manque de structures hospitalières, l’accès à l’eau potable ou encore l’hygiène.

Comme nous avons pu le constater, le Cambodge reste un pays en difficulté. Les enfants sont souvent les premiers à souffir de cette pauvreté, c’est pour cela que notre association s’est penchée sur les conditions de vie de ces enfants, en particulier au sujet de l’éducation et de la scolarité. En effet, le droit à l’éducation n’est pas ancré dans les mentalités comme en occident, plus de 10% des enfants cambodgiens ne sont pas scolarisés. Même si le taux de scolarisation a augmenté, les conditions d’éducation sont déplorables. Le matériel est insuffisant, les salles de classe ne sont pas toujours adaptées… Ce qui nous a touché, c’est aussi le manque de zones de jeux pour les enfants, c’est pour cela que nous avons concentré nos précédents projets sur l’aide à la réalisation d’aires de jeux ou encore de rénovation des locaux scolaires.

Même si le pays rencontre des difficultés, le Cambodge se distingue par son humanité, sa diversité et sa solidarité. Et c’est pour une bonne raison que le pays est aussi surnommé « pays du sourire ».